Je soutiens la police de Bruxelles!

C’est un triste constat, mais c’est la réalité: plus personne ne s’étonne que la Région bruxelloise a été une fois de plus le théâtre d’émeutes. Il était écrit dans les étoiles que même pendant cette période de coronavirus ce genre de triste spectacle n’allait pas nous être épargné.

Chaque fois, c’est le même scénario: de nombreux jeunes allochtones déclenchent des émeutes contre la police ce qui entraîne naturellement une réaction de celle-ci. Quand la situation est calmée, la police est à nouveau agressée, cette fois par le monde politique.

Pensons au ministre Pascal Smet (SP.a), qui accuse la police d’être responsable des émeutes d’Anderlecht ou à la conseillère communale Catherine François (PS), qui qualifie la police d’être «une bande de pathétiques flics nazis», après l’interpellation de son fils pour faits de drogue.

Le fossé qui sépare le Bruxellois de bonne volonté et certains partis politiques n’a jamais été aussi profond. Le message de la présente pétition est donc très clair.

Le fait que certains responsables politiques protègent les bandes d’émeutiers et profèrent constamment des accusations infondées sur la police, c’est carrément mettre le monde à l’envers. La police, qui est garante de la sécurité de tous les Bruxellois, doit pouvoir faire son travail sans avoir peur de subir des représailles de la part de politiciens qui veulent prendre leur nouvel électorat dans le sens du poil.

Nous n’avons aucune “compréhension” pour les crapules qui terrorisent nos rues. Nous voulons que l’ordre et la loi soient respectés. Nous voulons que les criminels reçoivent les sanctions qu’ils méritent. Nous voulons reconquérir Bruxelles des mains des crapules.

Pour cela nous soutenons notre police de Bruxelles!

Objectif: 20.000 signatures
18.633 signatures

Vous aussi, signez la pétition!


Déclaration sur la protection de la vie privée

En signant cette pétition, vous donnez l’autorisation au Vlaams Belang de conserver les informations que vous avez livrées. Nous procédons de la sorte afin d’établir des statistiques liées à la pétition et, si vous avez communiqué votre adresse mail, de vous tenir informé de nos initiatives et de nos prises de positions, ceci en se basant sur vos centres d’intérêts particuliers. Vous pouvez à chaque instant demander à voir les informations que nous avons enregistrées vous concernant, vous pouvez les faire modifier ou les faire effacer. Il suffit pour cela d’adresser un mail au Service juridique du VLAAMS BELANG (juridischedienst@vlaamsbelang.org) ou d’envoyer une lettre (VLAAMS BELANG, Association de fait, place Madou 8 boîte 9, 1210 Saint-Josse-Ten-Noode). Si vous estimez que les informations vous concernant ont été obtenues de façon incorrecte, vous pouvez introduire une plainte auprès de l’Autorité de protection des données (APD), rue de la Presse à 1000 Bruxelles. Pour plus d’informations concernant la politique de protection de la vie privée du Vlaams Belang, consultez la page suivante: https://vlaamsbelang.nationbuilder.com/privacyverklaring-fr

Afbeelding Pascal Smet
«Quand des dizaines de jeunes se révoltent contre la police, une fois de plus, c’est qu’il y a autre chose derrière: une rupture de confiance, de la distance, de l’incompréhension et même de la haine pure, des deux côtés.»

Pascal Smet
SP.a
Afbeelding Bob De Brabandere
«La police mérite notre soutien. La haine ne vient pas des deux côtés, elle vient d’un seul côté. Du côté de ceux qui par leur comportement se placent hors de notre société.»

Bob De Brabandere
Vlaams Belang
Afbeelding Catherine François
«Nique la flicaille et sa cohorte de bouffons!»

Catherine François
PS
Afbeelding Dominiek Lootens
“Nous ne devons montrer aucune compréhension pour les émeutiers. Nous devons les rechercher, les arrêter et les sanctionner sévèrement. Ils doivent comprendre que nous n’acceptons pas ces comportements.»

Dominiek Lootens
Vlaams Belang